Pensées et papotages

#10yearschallenge

 

Aujourd’hui j’ai vu défiler un nouveau hashtag sur la toile. Le but ? Trouver une photo ayant une décennie, une photo d’aujourd’hui et les coller côte à côte. J’adore les réseaux sociaux et ce genre de jeu qui t’embarque un peu dans la vie des gens. Alors j’ai voulu participer…

D’abord il a fallu trouver une photo de moi vieille de 10 ans. Ca ne s’annonçait pas facile. Toutes mes images sont stockées sur un PC qui dort dans la bibliothèque. Bien sûr j’aurais pu l’allumer… Mais sachant qu’il met 30 bonnes minutes à s’éveiller et encore 30 bonnes minutes à répondre à mes ordres, j’ai soudain ressenti une grosse flemme et je l’ai laissé dormir… J’ai alors pensé à mon ancien compte facebook qui regorgerait sans aucun doute de photos jaunies… Ah, ah, mon addiction aux réseaux sociaux allaient enfin être utile (hum, est-ce bien le mot ?).

BINGO ! En quelques clics j’ai retrouvé des tonnes de pépites et des dizaines de photos de moi, 10 ans en moins, dans le lot.  J’avais l’embarras du choix… J’en ai choisi une…

 

Printemps 2009, je pose allongée dans l’herbe, un diadème sur la tête. J’ai 21 ans, je sors de chez le coiffeur.

Cette photo c’est tout à fait celle que j’étais. Je vous épargne les détails mais croyez-moi, la Lolita version 2009 n’était franchement pas un cadeau… Aujourd’hui je suis loin d’être parfaite mais les quelques mises à jours m’ont été bénéfiques.

Puis il a fallu trouver une photo de moi, vieille de 10 ans de plus. J’ai dégainé mon portable et parcouru ma galerie… Des centaines de clichés de mes enfants, des dizaines de mes assiettes, quelques trucs à vendre et pas grand chose de moi. Je me suis dit que c’était plutôt révélateur et que j’en prendrai une rapidement dans la journée, après avoir débarrassé la table du petit-déj, rangé le linge sec, mis celui de la première machine dans le sèche linge, lancé la deuxième machine, passé l’aspirateur, préparé le repas…

Quand j’ai eu cinq minutes j’ai souri à l’objectif… Une fois, deux fois, trois fois… Bébé n’avait plus envie de dormir et la séance photo n’avait rien donné de concluant ! Mon challenge pouvait encore attendre, je suis partie jouer aux marionnettes.

Et puis finalement j’ai trouvé une photo de moi datant d’une semaine.

Sans pose, sans filtre mais avec une lumière douce qui rendait les choses pas trop dégueulasses.

Je me suis dit que cette photo représentait parfaitement le moi d’aujourd’hui… Pas souvent coiffée, pas toujours maquillée, souvent en pyjama ou sous un plaid dès 20 heures.

Le contraste était intense ! J’ai envié mon teint frais et mes cheveux brillants de 2009 bien que je me sente aujourd’hui plus sereine qu’à l’époque face à mon image. En 2019 j’ai pas mal de kilos en trop, des cernes d’un kilomètre, des rides qui se dessinent et même, je l’avoue, un premier cheveu blanc arraché à Noël – THE cadeau ! -. Mais ça, c’est la vie, le jeu du temps qui passe. Et ce temps qui est passé vite, bien trop vite, m’a tellement gâtée… C’était l’heure de m’en souvenir.

En 10 ans j’ai déménagé quatre fois, j’ai pleuré, j’ai crié, j’ai ri, joué, perdu, gagné, avancé, reculé… J’ai beaucoup dit oui sans le penser et appris à dire non. J’ai fui et je suis revenue. J’ai dansé, chanté, aimé, détesté. J’ai menti, parfois sans le vouloir, et dit des vérités qu’il aurait fallu taire. J’ai regretté, demandé pardon, recommencé, oublié… J’ai perdu la face et fait face parfois aussi. J’ai grossi, maigri, grossi, maigri, grossi et arrêté de martyriser mon corps. J’ai vécu tant et tant d’émotions… Aujourd’hui je me souviens de leur goût au travers de quelques odeurs, de quelques mots ou quelques notes et je ne les changerai pour rien au monde.

En 10 ans j’ai épousé l’homme de ma vie et nous avons fondé une famille. J’ai porté nos trois enfants au creux de mon ventre, je les ai mis au monde et je les veille avec inquiétude et fierté tous les jours depuis. J’essaie de leur apporter le meilleur de moi, de leur inculquer de vraies valeurs, de leur offrir de beaux souvenirs, de leur apprendre à vivre et ressentir intensément. Parce que 10 ans, ça passe vite justement.

Je ne suis pas parfaite. Parfois je perds patience, je me mets en colère… Mais le calme revient toujours. Quand je plonge mes yeux dans les leurs, quand leurs éclats de rires éclaboussent mes humeurs, quand leur puissance de vivre ajoute des années à ma vie et fait taire mes mélancolies, je m’émerveille à nouveau. Je m’émerveille de tout ce temps à leur côté et de qui ils deviennent.

Et chaque jour je tâche de fixer ces jolis moments dans nos coeurs et nos mémoires. Parce qu’en un battement de cils 10 nouvelles années se seront encore écoulées

Avec ce challenge j’ai pris le temps de me souvenir. Je me suis rappelé l’importance de mettre sur pause nos quotidiens agités, les blessures du passé et les tourments du futur.

Alors PAUSE.

lapin

Savourons chaque seconde. Qu’elle soit douce ou musclée, faite de joie ou de souffrance, de surprise ou d’imprévu. Savourons chaque seconde car il n’y a rien de plus précieux et éphémère que le moment présent. Prenons en soin.

Et toi, tu t’es plongé dans tes souvenirs pour le #10yearschallenge ?

4 réflexions au sujet de “#10yearschallenge”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s