Mes petits bonheurs du dimanche

Mes petits bonheurs de la semaine – Dimanche 10 février 2019

C’est déjà l’heure de rassembler les petits bonheurs de la semaine, de se rouler dedans pour les ancrer en nous et les transformer en une belle énergie avant de vivre un merveilleux lundi. Merci la vie !

*** VU ***

Lundi et mardi : Monsieur S « pédaler à fond la caisse ». Il n’était pas à l’école, son maître était absent. Le soleil étant de sortie on s’est baladés. Beaucoup et longtemps. Sur son petit vélo rouge Flash Macqueen – sans roulette me demanderait-il de préciser – il fonçait à tout allure. Il était heureux. Tellement heureux qu’il aurait aimé que « le maître soit malade toute la vie maman ». Hum… l’égocentrisme à 4 ans.

 

20190206_084646

Mercredi : Monsieur S faire sa « gymnastique du matin » sur le tapis de yoga de papa et Bouddha qui l’observe. C’était drôle mais drôle !

20190206_173139

Mercredi toujours, le soleil qui se couche dans un ciel cotonneux lors de notre balade en famille. Une jolie couleur et le bonheur d’être ensemble.

Jeudi : Mes collègues lors d’un petit retour sur mon lieu de travail avec Bouddha. Ca m’a fait du bien de voir des adultes en journée – j’adore mes enfants mais c’est peut-être ça le plus dur dans la vie de maman au foyer : la solitude hivernale. Hivernale parce que l’été tu rencontres les voisins, tu papotes dans les parcs, tu bois le thé dans les jardins… Mais l’hiver tu t’enfermes ou tu t’emmitoufles mais ne croises pas grand monde sur ton chemin -, de sentir l’odeur du collège et de me dire qu’en septembre j’y retournerai avec grand plaisir.

Chaque jour : Mon Bouddha bouder son parc, son transat et sa chaise haute parce qu’il ne souhaite plus qu’une chose : ramper de pièce en pièce et découvrir son environnement. C’est fatigant, même carrément épuisant. Ca demande une présence permanente et ce n’est pas facile quand on a trois enfants. Mais c’est tellement mignon de le voir s’émerveiller devant un nouvel objet, une nouvelle texture ou simplement son reflet qu’il croise dans le four ou les meubles laqués.

20190204_092028

*** ENTENDU ***

Jeudi : Mon cher et tendre mari a mis sur le MP4 un livre audio qu’il a déjà écouté et qu’il a souhaité me faire découvrir. Le pouvoir du moment présent d’Eckhart Tolle, tu connais peut-être ? Bouddha faisait la sieste et moi le ménage. J’ai mis les écouteurs et j’ai écouté… J’ai entendu tant de choses qui me semblent être des vérités. Cette phrase en particulier :

« Plus vous êtes axé sur le temps, c’est-à-dire le passé et le futur, plus vous ratez le présent, la chose la plus précieuse qui soit. »

On s’en souvient parfois… mais en réalité il faut se le répéter souvent. Apprendre à laisser le passé derrière soi, ne plus s’identifier aux blessures anciennes, apprendre à laisser le futur tranquille, laisser les suppositions angoissantes du temps qui arrive mais dont on ignore encore tout, n’est pas si facile. Ca demande une vraie gymnastique mentale de goûter au présent. D’y goûter pour de vrai. Mais c’est comme tout, ça s’apprend. Et ça vaut le coup. Parce que c’est vrai, on ne changera rien du passé et demain ne se lèvera peut-être jamais… Alors quoi de mieux que maintenant ?

Samedi : Laureen dans The Voice. Nous devions recevoir des amis. Malheureusement la grippe les a attaqués. Alors, affalée sur mon canapé, j’ai regardé les premiers talents de cette 8ème saison. Et Laureen m’a énormément touchée. Des yeux magnifiques et brillants de passion, une voix pleine d’émotion et la jolie reprise de Je suis venue de te dire que je m’en vais de Serge Gainsbourg. Elle m’achève en courant embrasser son père, bouleversé par la prestation de sa fille. Le regard de cet homme, la fierté dans ses yeux, les larmes sur ses joues… C’est merveilleux l’amour d’un père pour son enfant.

Oui, j’avoue, j’ai pleuré. Mais je te l’ai déjà dit, les émotions débordent chez moi.

 

20190210_182544

Ce soir : Monsieur S chanter de bon coeur dans son bain moussant du dimanche. « Moi j’adore la mousse, c’est trop bien la mousseeeeuuuh, je me fais une barbichette et des gants de mousseeeuuuh. »

*** LU ***

« Autrefois, tous les humains étaient des dieux. Mais ils abusèrent tant de leurs privilèges que Brahmâ, le maître des dieux, décida de leur ôter ce pouvoir de divinité. Brahmâ organisa donc un conseil pour décider d’une cachette qui soit impossible à déceler. Les dieux mineurs prirent d’abord la parole pour suggérer :

-Enterrons le pouvoir de divinité tout au fond de la terre!

Mais Brahmâ répliqua:

-Je vois que vous ne connaissez pas bien la curiosité de l’homme! Il fouillera, il creusera, et un jour il finira par trouver.

-Dans ce cas, jetons-le dans la profondeur des océans!

Brahmâ soupira:

-Je connais trop bien les hommes: tôt ou tard, ils iront explorer le fond des océans et remonteront le pouvoir de divinité à la surface. Ce sont d’éternels insatisfaits.

Les dieux mineurs ne savaient plus que dire.

-Où donc le cacher alors? Car, si nous t’en croyons, il n’est pas d’endroit, sous terre, dans le ciel ou au fond des mers que les hommes n’atteindront un jour…

Alors Brahmâ reprit la parole:

-Voici ce que nous ferons! Nous cacherons le pouvoir le divinité au plus profond du coeur des hommes, car c’est le seul endroit où ils ne songeront pas à aller regarder.

Et depuis ce temps l’homme a fait le tour de la terre, il a creusé, il a exploré, il a fouillé le fond des mers… à la recherche de « quelque chose » qui se trouve en lui même. »

Cette légende hidouiste est contée dans Les Philo-fables de Michel Piquemal.

Cette fable me parle beaucoup. Nous avons tendance à toujours chercher vers l’extérieur ce qui pourrait nous remplir, nous combler, ce qui pourrait calmer nos angoisses et répondre à nos questions. Nous aimons posséder, parfois plus qu’être. Nous demandons l’avis des autres au lieu d’écouter notre petite voix intérieure et de nous faire confiance, simplement. Cette fable me rappelle l’importance de m’intérioriser. Sans m’enfermer, sans m’isoler, juste revenir à moi et m’approcher de ce trésor que j’abrite.

Mercredi : un sms très touchant et encourageant sur les mots que je vous raconte.

*** BONUS ***

bahut

Jusqu’alors nous vivions avec de vieux meubles, majoritairement de la récup’, tous marrons parce qu’à l’époque nous aimions ça. Ca nous allait bien, nous n’accordons pas vraiment d’importance au matériel. Mais les chaises menaçant de nous faire tomber par terre nous avons décidé de refaire notre coin salon-salle à manger. Alors jeudi nous avons commandé de jolis meubles. Blancs et bois, style scandinave. Pour plus d’espace et de lumière. Nous n’avons pas encore tout reçu mais j’ai hâte, très hâte. Je vais avoir l’impression de vivre dans une toute nouvelle maison sans avoir eu à faire de carton. Chéri, lui, va devoir manier le tournevis. Mais bon, c’est un super-héros mon mari.

 

Et toi, tu me racontes tes petits bonheurs de la semaine ?

2 réflexions au sujet de “Mes petits bonheurs de la semaine – Dimanche 10 février 2019”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s