En vrac, Youpi c'est mercredi !

Les jeux de société

Hier soir je suis allée manger indien avec une amie. Mais le voici, le voilà, avec un petit jour de retard : l’article du mercredi consacré aux enfants.

Notre mercredi fut excellent et j’espère que le tien aussi !

Comme chaque matin Monsieur S s’est servi dans son dressing. Il avait envie d’être Batman. Mais un Batman créatif car il souhaitait fêter carnaval en fabriquant un masque « TOUT SEUL ! ». Et il s’en est plutôt bien sorti puisque je n’ai fait que la découpe des yeux. Il était tout fier, il l’a montré à Bouddha… et craaac le masque !

 

Ensuite nous avons ouvert notre kit prêt à pousser. Il suffit d’ouvrir la boîte, d’entailler le plastique qui protège les champignons et « pschiter » – comme dirait les garçons – un peu d’eau. D’ici 10 à 15 jours nous devrions pouvoir récolter et cuisiner. Je te donnerai des nouvelles. En attendant, si ça t’intéresse, c’est ici !

20190306_152048

Puis nous avons fait des crêpes pour l’école de Monsieur S car cet après-midi sa classe célébrait carnaval. Après plusieurs essayages et de longues hésitation monsieur est parti à l’école en roi.

Nous avons cuisiné en avance le repas du soir puisque j’étais de sortie. Monsieur S m’a bien aidé et c’était apparemment délicieux dans leurs assiettes.

 

Bref, encore une fois on n’a pas chômé mais on a quand même trouvé le temps de jouer ! Et c’est justement de ça dont je voulais te parler aujourd’hui… des jeux ! Des jeux de société plus précisément.

 

Les jeux de société, en plus d’être divertissants, permettent un vrai travail chez l’enfant. Un travail de socialisation d’abord : l’enfant apprend à attendre son tour, à faire de la place à l’autre, à échanger et à respecter des règles. Il apprend également à gérer ses émotions telles que l’impatience, la frustration ou la colère. Face à ses premières tentatives de triche on lui apprend qu’on peut y arriver sans écraser les autres, que « l’important c’est de participer » et surtout de s’amuser ! Et en cas de victoire, c’est un plus pour l’estime de soi.

Le jeu de société permet également à l’enfant de développer des aptitudes très utiles pour la vie quotidienne et scolaire. Tout en s’amusant il travaille sa mémoire, sa logique, sa concentration, sa réflexion et même la motricité fine en manipulant des pions, en apprenant à gérer son lancer de dés, en tenant des cartes en éventail etc…

Et bien sûr les jeux de société, moment d’échange en famille, permettent de travailler la pensée et le langage.

Bref, les jeux de société c’est amusant et utile !

 

cartes

 

Ici nous avons un meuble rempli de jeux de société, on adore ça ! Le seul bémol à la maison, c’est la différence d’âge des garçons. En effet, Monsieur N préfère les jeux de stratégie et de réflexion tels que les échecs, le puissance 4, le Cluedo etc… ou les jeux (comme tu le verras un peu plus loin) qui nécessitent de savoir lire. Monsieur S, trop petit, ne peut pas profiter de ces parties.

 

*** LES CLASSIQUES ***

 

1 – Le Uno, Mattel

De 2 à 10 joueurs. A partir de 7 ans. (Je précise que je ne fais pas trop attention aux âges indiqués sur les boîtes. Je fais confiance à mes enfants et à leurs envies. Ils essaient et on voit comment ça se passe. L’important est de ne pas forcer si le jeu semble trop compliqué afin de ne pas décourager les plus petits. Ici par exemple, Monsieur N maîtrise le Uno depuis ses 3 ans et Monsieur S commence à bien gérer les parties.)

20190306_160703

Indémodable, le Uno est l’incontournable des familles. Les parties peuvent être très courtes comme très longues.

Le but ? Se débarrasser de toutes ses cartes en associant couleurs et chiffres identiques, en plaçant correctement quelques pénalités à ses voisins et en évitant celles des autres ! Un peu de chance, un peu de réflexion et beaucoup de rires !

On aime : Le format hyper pratique à transporter. Les règles simples.

On aime moins : Les tricheurs qui essaient de faire passer des 6 pour des 9 et vice-versa. #messageciblé

On travaille : L’apprentissage des chiffres et des couleurs. L’anticipation, la réflexion.

 

2 – Le Dobble, Asmodée

De 2 à 8 joueurs. A partir de 6 ans. (encore une fois l’âge n’est, selon moi, pas si bien déterminé. Monsieur S y joue très bien et nous colle de vraies raclées depuis la fin de ses 2 ans !)

Un petit jeu de reconnaissance et de rapidité et plusieurs façons de jouer. Notre préférée quand on joue en famille ? La patate chaude ! Il faut alors refourguer la carte dans la main du premier doublon retrouvé.

Le but ? Retrouver le dessin en commun sur la ou les cartes de tes adversaires.

On aime : La boîte colorée et métallique, le format facilement transportable et les règles très rapidement intégrées.

On aime moins : Le stress imposée à la partie par la rapidité de certains joueurs.

On travaille : La discrimination visuelle.

 

3 – Puissance 4, Hasbro

2 joueurs. A partir de 6 ans.

20190306_161452

Sûrement le jeu de stratégie abstraite le plus connu des parents et des enfants. Les pions rouges contre les jaunes.

20190306_161714
Oui, là, c’est un beau puissance 5 même ! Possible avec un peu trop d’inattention.

Le but ? Aligner 4 pions à la verticale, à l’horizontal ou même en diagonale.

On aime : Le format. Facile et rapide à monter. La victoire par surprise.

On aime moins : Les parties que personne ne remporte.

On travaille : La concentration et l’anticipation.

 

 

*** Le top de Monsieur N ***

 

1 – Loony Quest, Libellud

De 2 à 5 joueurs. A partir de 8 ans. (Monsieur N y joue depuis ses 6 ans).

20190306_164429

Ce jeu a gagné plusieurs prix dont l’as d’or – prix du jury en France en 2015. Et on comprend pourquoi ! C’est un jeu terriblement amusant et original !

Le but : Franchir différents niveaux et différents mondes en cumulant le plus de points d’expérience. On gagne ces XP en atteignant différents objectifs : tracer, relier, cibler sur son calque en s’aidant du modèle posé au centre de la table. On peut essayer d’attraper des bonus qui nous permettront de gagner des points supplémentaires ou de pénaliser nos adversaires (en jetant une peau de banane sur leur calque par exemple). Mais attention il faut surtout éviter les pièges et les vilains personnages qui nous feront perdre des points et les malus qui compliqueront notre prochain tour (dessiner le bras tendu ou avec la main non directrice par exemple). Une fois le temps écouler on pose le calque sur le modèle et on compte les points.

On aime : l’univers cartoon-jeu vidéo.

On aime moins : les longs débats pour savoir si oui on non le piège est touché : ne pas jouer avec des chipoteurs !

On travaille : les représentations spatiales, ce qui est très intéressant et original pour un jeu de plateau. L’observation et la réflexion.

 

2 – Essquissé, Goliath

De 3 à 6 joueurs. A partir de 8 ans. (il faut savoir lire ou s’adapter pour faire jouer les plus petits.)

Un mélange entre « Dessiner c’est gagné » et « Le téléphone arabe ». Un jeu vraiment hilarant et une ambiance assurée ! En effet, aucun temps mort dans ce jeu, tout le monde joue en même temps.

Chaque joueur prend un carnet et un crayon et une carte qui lui indiquera le mot à dessiner. Il inscrit le mot sur la page 1, dessine sur la page 2. Puis passe le carnet à son voisin. Celui-ci devine sur la page 3 puis dessine ce qu’il a deviné sur la page 4. Etc… jusqu’à la page 6.

Le but : Que le dessin initial soit le même que le dessin final. Ici c’est raté ! Et c’est souvent raté d’ailleurs. Mais c’est ce qui rend ce jeu si drôle.

On aime : Le matériel. Jouer avec des gens qui ne savent pas dessiner.

On aime moins : la qualité des feutres qui n’ont rapidement plus fonctionné.

On travaille: la créativité.

3  – Cranium junior, Hasbro

De 2 à 4 joueurs. A partir de 5 ans. (Monsieur S commence à y jouer depuis ses 4 ans mais sculpter est encore un peu compliqué pour lui.)

20190306_163942

Tu connais le Cranium, ce jeu d’ambiance et de créativité par excellence ? Voici la version junior !

Le but ? Etre le premier à arriver au bout du plateau en devinant mais surtout en faisant deviner le mot inscrit sur la carte. Pour cela il va falloir décrire, mimer, dessiner ou sculpter.

On aime : les petits pions colorés et originaux en forme d’étoile, de peintre, de ver et d’extraterrestre.

On aime moins : Tomber sur une case décrire quand on a plus de 6 ans.

On travaille : le langage, la créativité et la réflexion.

 

 

*** Le coup de coeur de maman ***

 

Rush hour, Thinkfun

1 joueur – A partir de 8 ans

 

Un jeu de société casse tête avec 40 défis progressifs à relever. Pas si évident, même pour les adultes ! Mais rassure-toi, la solution est au dos de chaque carte.

Le but ? sortir la voiture rouge en déplaçant les autres véhicules qui bloquent le chemin.

On aime : Le petit sac qui permet de jeter la boîte et de transporter le jeu facilement. Le petit compartiment pour ranger les cartes.

On aime moins : RIEN.

On travaille : La réflexion, la logique et la patience.

Monsieur S sort régulièrement ce jeu lui aussi. Bien sûr sa logique et sa patience ne sont pas encore assez développées pour qu’il puisse réussir les défis. En revanche il passe du temps à replacer les voitures comme sur l’image-modèle. Et ça, c’est intéressant aussi puisque ça l’aide à travailler les repères spatiaux.

 

 

*** Le choix de Monsieur S ***

 

1 – Little Mémo, Djeco.

A partir de 2 ans et demi. A partir de 2 joueurs.

20190306_164238.jpg

Un jeu de cache-cache et de mémoire pour les plus petits.

Le but ? Retrouver l’animal caché sous le buisson. Avoir le plus de points à la fin de la partie.

On aime : les petits animaux souples, colorés et facilement préhensibles. La simplicité de mise en place du jeu.

On aime moins : la boîte en carton. C’est toujours un peu fragile le carton pour les petites mains. Une boîte métallique aurait mieux vieillie.

On travaille : la mémoire, la concentration.

 

2 – Monsieur – Madame le grand jeu, Nathan.

A partir de 4 ans. De 2 à 6 joueurs.

20190306_162811

Il s’agit d’un jeu d’observation qui regroupe les héros des livres. Il y a 3 catégories de cartes (image, indice et défi) qui permettent de varier les plaisirs et les difficultés.

Le but ? Etre le premier à retrouver le Monsieur ou la Madame de la carte piochée.

On aime : Le plateau recto-verso.

On aime moins : Les cartes défi.

On travaille : La discrimination visuelle.

 

3 – OUDORDODO, Djeco.

A partir de 4 ans. 2 joueurs.

20190306_163529

Un premier jeu de déduction idéal pour anticiper dès le plus jeune âge les parties du classique « Qui est-ce ? ».

Le but? retrouver dans quelle maison est parti dormir dodo en éliminant celles où il ne se trouve pas grâce à des questions pertinentes.

On aime : Les graphismes.

On aime moins : RIEN.

On travaille : la logique, la déduction et le langage (apprendre à poser une question convenablement, se faire comprendre…)

 

 

*** Le coup de coeur de maman ***

 

Les histoires à raconter, Charlotte Poussin, les coffrets Montessori.

A partir de 3 ans.

20190306_161803

Le coffret comprend 15 histoires (5 de 3 cartes, 5 de 6 cartes et 5 de 9 cartes) qui permettent de varier les plaisirs et les difficultés.

20190306_162647

Le but ? Remettre l’histoire dans l’ordre.

On aime : Les jolis dessins. Les difficultés qui varient en fonction du nombre de cartes qui composent l’histoire. Le petit livret fourni qui présente Maria Montessori, la place du langage selon sa pédagogie et quelques activités stimulantes.

On aime moins : Les cartes brutes, un peu fragiles pour les petites mains.

On travaille : Le langage, l’organisation de la pensée, le repérage temporel.

 

Pour terminer cet article je te partage la petite astuce de la maison, improvisée quand Monsieur N était petit et très utile pour les jeux nécessitant d’avoir plusieurs cartes en mains. Pas toujours facile pour les petits doigts de placer les cartes en éventail sans que celles-ci ne tombent à la vue de tous les autres joueurs. Quelques LEGO suffisent à faciliter les choses. On peut bien entendu faire plusieurs étages, certains jeux comme le UNO imposant parfois de très nombreuses cartes par joueur.

 

Sinon j’ai vu récemment qu’il existait des porte-cartes en vente dans le commerce, notamment chez Djecco.

porte carte

 

Et toi, tu aimes les jeux de société en famille ? Tu viens nous en conseiller ?

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s