Activités, Youpi c'est mercredi !

Tangram

Youpi, c’est mercredi !

Ce matin j’ai affronté Hulk aux 7 familles Tchoupi. J’ai perdu. J’ai fait des courses de voitures avec Gluglu Mégamuscles et suis partie à la recherche de Monsieur Patate avec Woody. J’ai joué au Mistigri avec IronMan. J’ai encore perdu. Pendant toutes ces aventures Monsieur N se reposait devant un film et des Où est Charlie ?. Il ne souffre pas mais est affaibli par la faim. Bouddha vaquait à ses occupations préférées : toucher à tout et faire courir maman.

En fin de journée nous avons fait une chouette balade avec papa. Le soleil brillait pour annoncer le printemps et le vent frais soufflait pour retenir l’hiver. Nous avons croisé plusieurs arbres en fleurs et de jolies couleurs. C’était un chouette moment, ensemble.

Et cet après-midi j’ai sorti une activité qui dormait depuis plusieurs semaines dans mon trieur : le tangram.

C’est quoi le tangram ?

 

20190320_145755

Le tangram est une sorte de puzzle constitué de 7 pièces différentes :

  • 5 triangles rectangles isocèles de 3 tailles différentes
  • 1 carré
  • 1 parallélogramme

Il aurait été inventé au début du XIXème siècle en Chine. La légende raconte qu’un empereur, du nom de Tan, brisa un carreau de faïence qui éclata en 7 morceaux. En essayant de le reconstituer il se rendit compte qu’il était possible de créer de nombreuses nouvelles formes.

La règle du jeu est simple : reproduire un modèle ou en inventer un en utilisant les 7 pièces. Elles doivent se juxtaposer mais jamais se superposer.

 

Quel intérêt, au delà du jeu?

 

20190320_145817.jpg

Le tangram permet de travailler ses compétences visuo-spatiales et constructives qui, elles, permettent notamment de bien se repérer dans l’espace. Ce jeu permet également de travailler son sens de l’observation, sa mémoire visuelle, sa logique. Il permet d’aborder la géométrie et ses propriétés. Enfin, il permet de faire appel à sa créativité afin d’inventer de nouvelles formes.

 

Ma préparation :

 

20190320_154654.jpg

J’avais préparé deux tangrams colorés, un grand et un petit. La même chose avec deux tangrams blancs. J’ai également préparé quelques modèles à reproduire.

 

J’ai tout trouvé sur le site Lululataupe qui fait un boulot de dingue et le partage généreusement. (MERCI !)

 

Jouons !

 

1 – S’approprier le jeu.

J’ai donné un tangram à Monsieur N et un à Monsieur S en leur disant simplement :

« Voici un nouveau jeu… fais quelque chose avec. »

Ils ont observé les pièces, les ont manipulées, se les sont appropriées. Ils étaient très concentrés et n’ouvraient la bouche que pour commenter leurs oeuvres.

20190320_141641
« Là tu vois maman c’est une grande maison, une petite maison et un papillon qui vole entre les maisons » , Monsieur S.

 

2 – Nommer les formes

J’ai demandé aux garçons de nommer les formes et de compter leurs côtés. J’ai donné la parole à Monsieur S en priorité, sachant que son frère maîtrisait déjà les termes. Pas de problème mais il ne connaissait pas le parallélogramme. Cela dit, je ne suis pas certaine qu’il s’en souvienne demain matin, ahah.

Monsieur N a su aller plus loin en précisant que les triangles étaient des triangles isocèles rectangles puisqu’assemblés ils forment un carré.👏 (Heureusement que je l’ai porté… sans cela je n’aurais jamais cru cet enfant de moi ! 😏)

 

3 – Reproduire par superposition

J’avais préparé quelques modèles à l’échelle des tangrams pour Monsieur S afin qu’il reproduise les formes finales en superposant les formes individuelles.

« Trop facile ça, maman ! »

 

4 – Former à côté du modèle.

 

20190320_210531

D’abord avec un tangram coloré puis avec un blanc afin de compliquer les  choses doucement.

 

5 – Reproduire le carré initial

20190320_154654

Avec modèle, coloré pour Monsieur S et blanc pour Monsieur N.

Puis sans modèle pour Monsieur N qui a brillamment réussi.

 

6 – On écrit le mot.

Cela permet à mon grand de se familiariser avec le mot et à mon moyen de jouer avec les lettres.

 

7 – Reproduire à partir des formes noires.

J’avais prévu cela en option pour Monsieur N et nous, adultes. Papa s’est pris au jeu et fut largement le meilleur. Monsieur N a réussi ses formes et moi, j’ai échoué lamentablement. Sans grande surprise car je suis très mauvaise à ce genre d’excercice. Je n’ai pas dû en faire beaucoup quand j’étais petite. Aujourd’hui j’ai une mauvaise représentation spatiale et un sens de l’orientation en carton. Coïncidence ? Hum.

 

Pour continuer de jouer avec les formes

 

Cette activité tangram était prête depuis plusieurs semaines mais je l’avais complètement oubliée. J’ai pensé à la ressortir en voyant Monsieur S jouer avec notre malette Geoform de Djeco

Il s’agit d’une petite valisette sensationnelle et facilement transportable. Monsieur S y joue très souvent, tout comme son frère auparavant. Elle est composée de 2 grandes ardoises blanches magnétiques et plusieurs formes très colorées. Elle propose différents modèles répartis en 3 niveaux. Il suffit de reproduire. Ou d’inventer.

 

Et toi, t’as fait quoi de ton mercredi ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s