Mes petits bonheurs du dimanche

Mes petits bonheurs de la semaine – Dimanche 24 mars 2019

Une nouvelle semaine se termine. Et quelle semaine par ici ! Monsieur N a fait de nombreux malaises liés à son opération empêchant une alimentation correcte. On m’a appelée en plein après-midi parce que Monsieur S s’est ouvert près de l’oeil pendant le parcours de motricité à l’école. Et Bouddha nous a fait la roséole. La loi des séries… Ou une belle solidarité fraternelle… Ou un test de résistance, genre un Koh Lanta parental. Bref, c’était chaud mais on a géré comme des chefs grâce aux petits bonheurs quotidiens qui n’ont pas de prix et qu’on ne perd pas de vue par ici…

Comme tous les dimanches, je les partage avec toi.

*** VU ***

Le printemps. Du soleil et des brises glacées. L’hiver cède doucement sa place et nos cœurs emmitouflés se déshabillent. Une fin de semaine à plus de 20 degrés et des arbres en fleurs sur les chemins de nos promenades. Les oiseaux sont revenus, ils nous tirent du sommeil en chantant. Ca sent la gaieté, les apéros en terrasse, le renouveau et l’heure d’été. Ca sent la douceur, la chaleur et le linge qui sèche dehors. Ca sent les jardins colorés, les peaux à découvert et la vitamine D. La joie bourgeonne et c’est délicieux.

Monsieur N, se rétablir jour après jour. Il a été si courageux ! J’aurais préféré que cela se fasse dans d’autres circonstances ce fut un bonheur immense de l’avoir auprès de moi tout ce temps. J’ai profité de lui, il a profité de son petit petit frère. On a joué, on a ri, on a ralenti.

20190322_213034

Monsieur S, dormir dans sa cabane. Nous faisons souvent des cabanes à la maison. Les garçons adorent ça. Celle-ci était particulièrement grande et confortable. Made in Maman totalement. J’étais trop fière de moi et lui trop content !

Monsieur N pleurer de joie. Je te l’ai déjà dit, il y a quelques années nous avions quitté notre belle Dijon pour vivre un peu plus bas sur la carte. Il n’avait que 3 ans. Il a commencé sa scolarité là-bas… Il s’est fait des amis là-bas… Il a grandi là-bas. Samedi il était invité à l’anniversaire d’un de ses camarades, là-bas. Deux ans après, quand on a 9 ans, c’est tellement touchant ! Il a revu tous ses copains après une grosse semaine à vivre enfermé à la maison. Il était heureux, si heureux ! J’en aurais presque pleuré moi aussi. Oui, on est des émotifs dans la famille…

 

*** ENTENDU ***

Mercredi après-midi, on sonne à la porte. C’est P., une amie de Monsieur N. :

 » – Tu peux sortir ?

– Non, j’ai pas le droit pour l’instant à cause de mon opération.

– Oui mais j’ai apporté du papier aluminium. On pourrait faire des boulettes. On s’assoit sur le trottoir comme ça t’as pas besoin de faire des efforts. »

A-DO-RA-BLE.

 

Une discussion tellement intéressante lors de notre trajet Dijon-Chalon de samedi :

 » – Et c’est quoi un chef alors ?

– Un chef c’est celui qui te dit ce que tu dois faire. Il y a des bons chefs et des mauvais chefs aussi. Le mauvais chef il va te dire ‘ Va me faire du café ! ‘ ou il te demande de faire ce qu’il a pas envie de faire. Le bon chef il fait avec toi, il t’apprend et il te protège. Par exemple à  la guerre les mauvais chefs ils envoient leurs soldats, ils veulent que gagner et ils se protègent eux. Les bons chefs ils font des plans et ils protègent leurs soldats. Des fois on dit ‘non mais il fait son chef’ comme si c’était pas bien mais c’est pas négatif un chef quand t’es un bon chef. » Monsieur N.

Whaou.

 

20190321_171451-e1553415184820.jpg

 

Les éclats de joie de mon Bébé Bouddha percer le silence de la nature lors d’une longue balade en poussette dans les champs ensoleillés.

 

Mon bébé faire de la musique sur les casseroles. Monsieur S se joindre à lui et organiser un concert pour maman.

 

 » – Et c’est quoi grandir ?

Quand tu fais ton anniversaire tu grandis et tu  ne rentres plus dans tes habits. Moi avant j’avais 3 ans et j’étais tout blanc dans mon corps. Maintenant j’ai 4 ans et mes os ils sont bien grands et plus forts. Et je suis bleu blanc rouge dans mon corps.

-Bleu blanc rouge, ah bon ?

-Ba oui mais c’est normal je parle la France. » Monsieur S.

Mais 🤣🤣🤣 !

 

*** LU ***

 

féminin.jpg

« L’académie française se résout à la féminisation des noms de métiers« . Même si certains mots font encore débat, il y a du mieux. Et c’est tant mieux !

« Contrairement au métier, une fonction est distincte de son titulaire et indifférente à son sexe – elle est impersonnelle car elle ne renvoie pas à une identité singulière, mais à un rôle social, temporaire et amissible, auquel tout individu peut, en droit, accéder (…). On n’est pas sa fonction, on l’occupe. », Les Immortels, Académie française.

#chèfe #ingénieure #professeure #écrivaine #auteure #autrice #

Alléluiaaaa. Danse de la joie.

 

Dans un vieux carnet, ces premiers mots qui parlaient de lui

« L’amour ça ne se calcule pas, ça te tombe dessus comme une tempête que tu n’attendais pas et qui, en soufflant sur ta vie, vient changer tout le paysage. J’ai compris que ça serait mieux si ça n’était pas toi, que ça s’annonce compliqué tout ça. Mais c’est la première fois, la toute toute première fois que je ressens ça. Je n’ai pas envie de taire ce qui se passe en moi. Au contraire, j’ai envie de décupler tout ce qui naît là, juste là au creux de mon estomac, de le faire grandir et pousser encore. Que ça puisse éclore et éblouir le monde, que ça fasse taire tous ces préjugés et s’effondrer toutes les barrières. Ca ne fait que quelques mois toi et moi mais tu es l’amour de ma vie, je le sens, je le sais. Peu importe l’issue de cette histoire, tu seras là pour toujours j’en suis convaincue. Auprès du lit de nos enfants ou aux creux de mes rêves si les autres ont raison de nous. Parce que si notre histoire s’éteint, oui je ferai ma vie, oui j’aurais des amants, mais surtout des mensonges. Car depuis ce jour-là je le sais, il n’y aura plus que toi. » Avril 2006.

« Il est beau le visage irradié par un sourire, une larme au coin des cils. Il est beau emmitouflé dans ses pulls d’hiver, les mains glacées contre ses lèvres. Il est beau le nez et le front plissés par les rayons du soleil. Il est beau sans cesse et rien ne semble pouvoir lui retirer cette harmonie. » Février 2007.

« L’angoisse monte en moi. Il faut que je me calme. Que je pense à des choses agréables. Alors je pense, je pense… A lui. L’image de ses mains caressant mes joues. La couleur de ses regards, de ses sourires lorsqu’il me dit je t’aime. La chaleur de son souffle contre ma peau. Ces morceaux de lui que je garde enfouis et dont je ne parle pas. Pourtant j’ai envie de les crier, de les chanter mais ils me diraient de redescendre de ce nuage sur lequel il m’a installée. Ils détruiraient tout, ils ne comprendraient pas. » Décembre 2005

4 réflexions au sujet de “Mes petits bonheurs de la semaine – Dimanche 24 mars 2019”

  1. Sortie de l’hôpital pour moi mardi donc je compatis avec toi même si pour un enfant les choses ne sont pas appréhendées pareil 😉 j’aime beaucoup lire entre autre les passages dans tes vieux carnets. Je trouve ça fascinant de se replonger 10 ans en arrière et de se dire qu’on a accompli ce qu’on pensait parfois impossible 😁

    Aimé par 1 personne

      1. Réopérée de l’estomac… Le comble… Je dois reprendre du poids! J’en ai trop perdu! Il y a un an j’y allais pour en perdre et là j’en sors pour en prendre ! 😂

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s